Logo : Infographiste, une formation du Cepegra Bruxelles

Infographiste

Une formation du Cepegra Bruxelles

Logo de Bruxelles Formation

Nouveautés

— Une formation qui évolue

Nouvelle formule

Stagiaires en entreprise

La formation Infographiste fait peau neuve ! À partir de 2019, la formation se divisera désormais en deux parties :

Le programme mis à jour sera bientôt disponible.

Le métier d’infographiste

— En quoi ça consiste ?

Définition ?

iMac avec Photoshop et travail de retouche photo en cours

De nos jours, le terme « infographie » est de plus en plus vague.

Le métier d’infographiste n’existe pas en tant que tel : on distingue souvent les graphistes, les webdesigners, les metteurs au net, les retoucheurs, les coloristes… Tous pratiquent l’infographie.

De manière générale, un infographiste est un créatif qui utilise l’outil informatique (ordinateur et logiciels de création, tablette graphique…) dans l’exercice de sa profession.

Vers l’internet et au-delà

Fragment de code HTML

Encore récemment, on distinguait l’infographiste « print », adepte de la PAO –  la publication « papier » assistée par ordinateur – et le webdesigner qui régnait sans partage sur le Web.

Désormais l’infographiste ne peut plus se limiter au monde étriqué du papier : en entreprise, les recruteurs cherchent des créatifs polyvalents, aussi à l’aise dans la mise en pages d’un magazine que dans celle d’un site web ; capables de décliner une annonce presse en banner publicitaire.

e-publishing

e-Publishing : un magazine sur iPad

Le secteur de l’édition, quant à lui, subit une profonde mutation depuis quelques années : le papier cède de plus en plus la place aux publications électroniques, qu’il s’agisse de livres (formats ePub, Mobi…) déclinés sur liseuses (Kindle, Kobo…) ou de magazines enrichis de contenu audio, vidéo et 3D sur tablettes et smartphones.

L’infographiste du XXIe siècle se doit donc de maîtriser les secteurs de l’impression, du web et de l’e-publishing.

Motion Design

Le graphisme d’aujourd'hui ne se limite plus aux images statiques : le mouvement attire l’attention et marque les esprits. Le motion design, ou graphisme d’animation, se décline sur différents axes :

Retour